juillet 26, 2021

Gérer les conflits avec humour

Le rire est un outil puissant pour rapprocher les gens, gérer les conflits et réduire les tensions. Voici comment utiliser l’humour et le jeu pour résoudre les désaccords et renforcer vos relations.

Le rôle de l’humour et du rire dans les relations

Nous avons tous entendu dire que le rire est le meilleur remède, et c’est vrai. Le rire soulage le stress, élève l’humeur et rend plus résistant. Mais c’est aussi bon pour vos relations.

Dans les nouvelles relations, l’humour peut être un outil efficace non seulement pour attirer l’autre personne, mais aussi pour surmonter toute gêne qui survient au cours du processus de connaissance de l’autre. Dans les relations établies, l’humour peut garder les choses passionnantes, fraîches et vibrantes. Il peut également vous aider à dépasser les conflits, les désaccords et les petites aggravations qui peuvent s’accumuler au fil du temps et détruire les liens les plus solides.

Partager le plaisir de l’humour crée un sentiment d’intimité et de connexion entre deux personnes – des qualités qui définissent des relations solides et réussies. Lorsque vous riez l’un avec l’autre, vous créez un lien positif entre vous. Ce lien agit comme un puissant tampon contre le stress, les désaccords, les déceptions et les mauvaises passes dans une relation. Et le rire est vraiment contagieux : le simple fait d’entendre quelqu’un rire vous incite à sourire et à vous joindre à la fête.

Que vous cherchiez à améliorer votre relation avec un partenaire romantique, des amis, de la famille ou des collègues de travail, l’humour peut vous aider. Grâce à ces conseils, vous pouvez apprendre à utiliser l’humour pour aplanir les différences, réduire le niveau de stress de chacun et communiquer d’une manière qui renforce et approfondit vos relations.

Utiliser l’humour pour gérer et désamorcer les conflits

Le conflit est une partie inévitable de toutes les relations. Il peut prendre la forme d’une discorde majeure entre vous deux ou simplement d’aggravations mineures qui se sont accumulées au fil du temps. Quoi qu’il en soit, la façon dont vous gérez les conflits peut souvent déterminer le succès de votre relation.

L’humour n’est pas un remède miracle aux conflits, mais il peut être un outil important pour vous aider à surmonter les difficultés qui affectent de temps en temps chaque relation. L’humour sans sarcasme blessant ou ridicule neutralise les conflits en vous aidant :

Interrompez la lutte pour le pouvoir, ce qui apaise instantanément les tensions et vous permet de vous reconnecter et de reprendre du recul.

Soyez plus spontané. Le rire et le jeu partagés vous aident à vous libérer des modes de pensée et de comportement rigides, ce qui vous permet de voir le problème sous un angle nouveau et de trouver une solution créative.

Soyez moins sur la défensive. Dans un cadre ludique, nous entendons les choses différemment et nous pouvons tolérer d’apprendre des choses sur nous-mêmes que nous pourrions autrement trouver désagréables, voire douloureuses.

Lâchez vos inhibitions. Le rire nous ouvre, nous libère pour exprimer ce que nous ressentons vraiment et permet à nos émotions profondes et authentiques de remonter à la surface.

Gérer les conflits avec humour Conseil n° 1 : assurez-vous que vous êtes tous les deux dans le coup

Comme tout outil, l’humour peut être utilisé de manière négative ou positive. Faire des remarques sarcastiques et blessantes, par exemple, puis critiquer l’autre personne parce qu’elle n’est pas capable de prendre une blague, créera encore plus de problèmes et finira par nuire à une relation.

L’humour ne peut vous aider à surmonter un conflit que si les deux parties sont impliquées dans la plaisanterie. Il est important d’être sensible à l’autre personne. Si votre partenaire, collègue, membre de la famille ou ami n’est pas susceptible d’apprécier la plaisanterie, ne la dites pas ou ne la faites pas, même si elle est « tout à fait amusante ». Lorsque la plaisanterie est unilatérale plutôt que mutuelle, elle sape la confiance et la bonne volonté et peut nuire à la relation.

L’humour doit être tout aussi amusant et agréable pour toutes les personnes impliquées. Si les autres ne trouvent pas vos plaisanteries ou vos taquineries drôles, arrêtez immédiatement. Avant de commencer à jouer, prenez un moment pour examiner vos motivations, ainsi que l’état d’esprit et le sens de l’humour de l’autre personne.

Interrogez-vous sur les questions suivantes :

Vous sentez-vous calme, lucide et connecté à l’autre personne ?

Avez-vous vraiment l’intention de communiquer des sentiments positifs – ou bien êtes-vous en train de creuser, d’exprimer votre colère ou de rire aux dépens de l’autre personne ?

Êtes-vous sûr que la plaisanterie sera comprise et appréciée ?

Êtes-vous conscient du ton émotionnel des messages non verbaux que vous envoyez ? Emettez-vous des signaux positifs et chaleureux ou un ton négatif ou hostile ?

Êtes-vous sensible aux signaux non verbaux que l’autre personne envoie ? Semble-t-elle ouverte et réceptive à votre humour, ou fermée et offensée ?

Êtes-vous prêt et capable de reculer si l’autre personne réagit négativement à la plaisanterie ?

Si vous dites ou faites quelque chose qui vous offense, vous est-il facile de vous excuser immédiatement ?

Conseil n°2 : ne pas utiliser l’humour pour dissimuler d’autres émotions

L’humour vous aide à rester résistant face aux défis de la vie. Mais il y a des moments où l’humour n’est pas sain, et c’est alors qu’il sert de couverture pour éviter, plutôt que de faire face, aux émotions douloureuses. Le rire peut servir à dissimuler des sentiments de douleur, de peur, de colère et de déception que vous ne voulez pas ressentir ou que vous ne savez pas comment exprimer.

Vous pouvez être drôle à propos de la vérité, mais dissimuler la vérité n’est pas drôle. Lorsque vous utilisez l’humour et l’espièglerie pour couvrir d’autres émotions, vous créez de la confusion et de la méfiance dans vos relations.

Conseil n°3 : développer un sens de l’humour plus intelligent

Certains trouvent plus facile que d’autres d’utiliser l’humour, surtout dans les situations tendues. Si vos efforts ne sont pas couronnés de succès, les conseils suivants peuvent vous aider.

Surveillez les indices non verbaux. Si quelqu’un n’apprécie pas vos tentatives d’humour, vous pourrez le savoir grâce à son langage corporel. Son sourire vous semble-t-il faux ou forcé ? Se penche-t-elle loin de vous ou se penche-t-elle vers vous, vous encourageant à continuer ?

Évitez l’humour mesquin. Il peut fonctionner pour certains comédiens sur scène, mais s’il est utilisé en tête-à-tête, non seulement il s’effondrera, mais il risque aussi de nuire à votre relation. Dire quelque chose de blessant ou d’insultant, même si c’est une blague, peut aliéner l’autre personne et affaiblir le lien qui vous unit.

Créez des blagues intérieures. Une blague intérieure est une chose que seuls vous deux comprenez. Elle peut souvent être réduite à un mot ou à une courte phrase qui vous rappelle à tous les deux un incident drôle ou une histoire amusante, et est généralement garantie de générer un sourire ou un rire de la part de l’autre personne. Lorsque deux personnes sont les seules à participer à la blague, cela peut créer une intimité et vous rapprocher.

Conseil n°4 : exploitez votre côté ludique

Avez-vous du mal à plaisanter ou à vous détendre ? Peut-être que vous ne vous trouvez pas drôle. Ou peut-être êtes-vous gêné et préoccupé par votre apparence et votre image aux yeux des autres.

La crainte d’être rejeté ou ridiculisé lorsque vous essayez de faire de l’humour est une crainte compréhensible, mais il est important de souligner qu’il n’est pas nécessaire d’être comédien pour utiliser l’humour afin de gérer les conflits. Il ne s’agit pas d’impressionner ou de divertir l’autre personne, mais simplement de détendre l’atmosphère et de désamorcer les tensions. N’ayez donc pas peur de faire des gaffes et d’agir comme un enfant. Cela peut diminuer les défenses de l’autre personne, vous mettant tous deux dans un état d’esprit plus positif, propice à l’aplanissement des différences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *